En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Master Espaces, Sociétés, Territoires

Présentation

Le master « Espaces, Sociétés, Territoires » est un master de recherche en géographie sociale critique. En association avec l’UPEC et l’ENS, il propose une formation par la recherche aux approches sociales et politiques en géographie. Pour valider leur master, les étudiants doivent savoir construire, délimiter et problématiser un objet de recherche original de leur choix ou mener une mission d'étude dans le cadre d'un stage ; organiser, rédiger, illustrer et présenter à l'oral un mémoire de recherche inédit ou un rapport de stage qui rende compte de la démarche et des résultats de leur étude ; appréhender, analyser, comprendre et élucider des problèmes relatifs à la dimension spatiale de questions sociales, culturelles et politiques ; faire preuve d'un esprit de synthèse, critique et informé pour croiser les échelles, les grilles de lecture théoriques, les diverses dimensions de la collecte empirique de données ; faire preuve de méthode, d'organisation, de rigueur et d'autonomie ; présenter un projet professionnel clair et cohérent.

La formation en détail

Le master EST s'inscrit dans un créneau porteur, celui de la géographie sociale, politique et culturelle. Son originalité, renforcée du fait de l'alliance entre les enseignants-chercheurs de l'UPEC et de l'UPEM, est d'offrir des perspectives à la fois sur les espaces anciennement industrialisés et sur les espaces en transition ou en développement, et de proposer une réflexion globale, à de multiples échelles, sur les transformations socio-spatiales découlant de la mondialisation, ainsi que leur dimension environnementale. Notre offre de formation dépasse ainsi des cloisonnements traditionnels entre espaces urbains et espaces ruraux, entre pays riches et pays pauvres, pour donner aux étudiants des clés de réflexion sur les manifestations spatiales des processus d'exclusion, de périphérisation et domination à différentes échelles et dans différents contextes. Nous nous retrouvons donc autour de mots-clés susceptibles de conserver une identité forte à notre master, inégalités, territoires, justice socio-spatiale, mobilités, enjeux de pouvoir et de domination, que nous savons décliner à de multiples échelles et dans de multiples contextes 

Compétences visées

  • Maîtriser les grandes questions animant la recherche en géographie et plus généralement dans les sciences sociales et prendre position quant à l'utilité sociale de la recherche face aux enjeux du monde contemporain.
  • Appréhender avec bon sens les questions concrètes qui se posent aux collectivités territoriales, institutions publiques et privées d'aménagement, ONG et organisations intergouvernementales dans les domaines de la ville, de l'environnement, du développement durable, des discriminations, de la diversité, du genre, de la gouvernance et de l'inclusion sociale.
  • Etre en mesure de croiser les échelles, les logiques d'acteurs et les points de vue pour délimiter, comprendre, expliquer et élucider des questions territoriales d'ingénierie sociale et d'aménagement.
  • Utiliser des méthodologies mixtes croisant audiovisuel, observation et recueil de témoignage.
  • Conduire le processus complet d'une recherche, depuis la délimitation de l'objet et la formulation d'hypothèses jusqu'à la publication en passant par la collecte de données quantitative, la constitution d'un matériau empirique qualitatif, la conduite d'enquête, la construction bibliographique et l'analyse.
  • Développer un savoir faire d'investigation sur le terrain en français et dans une langue étrangère.
  • Rédiger un mémoire de recherche ou un rapport de stage.
  • S'insérer dans un organisme professionnel et y conduire un projet.
  • Rédiger une note de synthèse, un article scientifique en français et en anglais, un programme de recherche dans le cadre d'un appel d'offre.- Animer une recherche collective. 

Après la formation

  • Poursuite d'études : Doctorat
  • Débouchés professionnels : 
    • Enseignant-e du supérieur, 
    • Chercheur-e, Chargé-e de projet auprès d'ONG, associations ou bureaux d'études, 
    • Chargé-e de projet ou d'étude en aménagement du territoire, 
    • Chargé-e de mission auprès d'institutions publiques (collectivités territoriales, ministères, organisations intergouvernementales), 
    • Responsable de projet SIG, cartographie, développement territorial, 
    • Cadre de la fonction publique. 

Environnement de recherche

Le master parcours EST est adossé principalement aux équipes d'accueil Lab'urba et ACP (Analyse comparée de pouvoirs). Il est également adossé à l'axe transversal du Labex Futurs urbains intitulé "Justice, espace, discriminations, inégalités" qui fédère les activités et les programmes de recherche auxquels participent les enseignants chercheurs impliqués. Les étudiants sont donc associés aux programmes de recherche en cours (PUCA, PPS, Paris 2030, ANR), aux séminaires, colloques et conférences de chercheurs invités par le Labex. Des vacations de recherche et des stages peuvent leur être proposés dans ce cadre. Le master s'inscrit donc dans la stratégie de site ciblant la recherche innovante sur la ville, en association avec l'Ecole d'Urbanisme de Paris.

L'organisation de la formation

Le master EST est organisé en deux ans (M1 et M2) avec les cours essentiellement concentrés au premier semestre et le second semestre dédié au mémoire ou au stage.

Les options de la formation

Une des principales originalités de ce master est d'offrir aux étudiants la possibilité de construire eux-mêmes leur parcours optionnel dans des universités partenaires (Université Paris-Est, Ecole Normale Supérieure ou autres établissements de formation supérieure) en fonction de leur projet professionnel et en accord avec les responsables de formation.

Internationalisation 

L'internationalisation du master est une priorité dans la formation des étudiants, elle fonctionne dans le cadre des accords déjà passés par les universités concernées, mais dispose par ailleurs de coopérations avec des universités et des UMIFRE au Canada, Etats-Unis, Grande Bretagne, Brésil, Mexique, Roumanie, Turquie, Allemagne, Belgique, Italie, Espagne, Vietnam, Liban, Egypte, Israël... Les étudiants sont vivement encouragés à choisir un stage ou un sujet de recherche à l'étranger et accompagnés de façon individualisée dans la construction de leur projet. Les chercheurs et enseignants des universités étrangères partenaires sont lorsque c'est possible associés aux programmes de mobilité des chercheurs et invités aux colloques, conférences ou séminaires du master.

Mémoire de recherche ou stage

Le master EST offre la possibilité de choisir en M1 et en M2 entre un stage long (3 à 6 mois, validé par un rapport de stage) et un mémoire de de recherche, en lien avec les questions de géographie sociale abordées dans le master. Les étudiants doivent valider 120 crédits ECTS (60 au M1 et 60 au M2) et obtenir une note d'au moins 10/20 à leur mémoire de recherche ou à leur rapport de stage, qui fait l'objet d'une soutenance devant un jury de spécialistes, au M1 et au M2.

Les enseignements

Contacts

LEVY Stephanie

LEVY Stephanie

Secrétaire pédagogique
L3
Stephanie.Levy@u-pem.fr01 60 95 70 74
MOREAU Sophie

MOREAU Sophie

Responsable de formation
M1-M2
Sophie.Moreau@u-pem.fr

Espace étudiant

Descriptif des enseignements du master ESTDescriptif des enseignements
426.17 koDescriptif des enseignements du master EST

Actualités de la formation